Qui sommes-nous ?

Notre projet

Carnet de voyage

Reportages

Top

Apres une semaine de repos à Imbassai, nous partons en Chapada Diamantina, magnifique réserve naturelle de l’Etat de Bahia, réputée pour ses incroyables paysages. Nous posons nos valises dans la ville principale: Lençois.

Lençois s’est développée grâce à l’extraction du diamant. Désormais, c’est le tourisme qui fait principalement vivre la ville et notamment les excursions et trekking dans la Chapada.

Lençois

L’objectif de cette semaine est de se mettre dans une bonne dynamique pour entamer concrètement le projet. Au programme: reprise de l’école avec le CNED pour les enfants, promenades dans les rivières et cascades,  rencontres avec des grimpeurs, un éducateur sportif des quartiers de Lençois et un coureur cycliste. Nous finirons par un trek de 2 jours: nous voyons ce trek comme une activité « team building »

Nous avions prévu de loger dans une maison pendant 6 jours mais un mauvais choix de logement initial et notre trop jeune expérience de globetrotteur font que nous devons chercher un nouvel endroit pour dormir tous les deux jours, en naviguant  2 à 3 heures  sur AirBnb, booking et en tournant et retournant dans les ruelles de Lençois, ville prise d’assaut pendant cette période estivale.

Perte de temps ? En tout cas nous connaissons la ville par coeur!!

Jaja sur une séance

La pluie se joint à nous les premiers jours, il n’y aura pas d’escalade mais les cascades sont pleines et magnifiques. Les différentes balades que nous faisons sont joyeuses, ludiques, étonnantes. Nous rencontrons même un groupe de Bordelais qui, à notre grande surprise au fin fond du Brésil, reconnaissent Romain. Nous nous lions d’amitié, apéro et restau avant que chacun reprennent son voyage brésilien. Des beaux moments de partage, d’autant que Betty travaillait il n’y a pas si longtemps au Comité Départemental Olympique de Gironde.

Grace à Thomas qui tient l’auberge de jeunesse Albergue de Lençois Backpackers, nous pouvons rencontrer Jaja. Jaja s’occupe de 144 enfants des quartiers défavorisés de Lençois. Par le foot  il les forme à être des citoyens respectueux (il espère qu’ils deviendront avocats, médecins, ingénieurs), certains auront aussi peut être des qualités pour devenir professionnel, mais ce n’est pas son objectif principal.

Le moment fort de notre aventure en Chapada, est le trek de 2 jours pour sortir de notre confort: 20km de marche par jour et dormir dans une case ou dans des dortoirs … surprise … ça tire la gueule au départ chez les enfants car c’est l’inconnu mais tout le monde revient ravi. Nous avons fait de belles rencontres, notamment avec Antoine étudiant français en école d’ingénieur qui nous raconte ses aventures en tant qu’étudiant à San Paulo, arrivé là sans comprendre un mot de portugais. Antoine a travaillé dans le construction d’une écoles au Nepal. Nous gardons contact pour aller visiter cette école dans quelques mois.

Nous buvons l’eau de la rivière, pourtant elle a une couleur marron tout en étant translucide. C’est de l’oxyde de fer. Tout le monde en boit , son gout es acide avec une dominance métallique mais parfois terreuse , même filtrée. Elle est belle et bien potable et à portée de tous.

Les longues marches dans ces incroyables paysages nous permettent de prendre un peu de hauteur. Avant de partir au tour du monde personne n’était en phase avec les envies , objectifs et craintes des uns et des autres. Ses deux premières semaine d’imprévus nous ont permis de commencer à nous comprendre, nous écouter. Nous avons finalement besoin de ces étapes pour réussir.

Ce que je retiens finalement à Lençois, c’est que dans ce genre d’aventure, on ne fait pas de mauvais choix . La réussite et le plaisir tiennent plutôt à la façon dont on s’adapte aux choix que nous faisons , même s’ils nous paraissent mauvais d’un premier abord . Plus facile à dire qu’à faire …

entre le soleil et la lune

Romain

Ecrire un commentaire